Comme chaque année depuis 2011,  La Provence valorise les hommes et les femmes qui font de l’économie dans les Alpes-de-Hautes Provence. Ce Jeudi 13 Décembre 2018, les Trophées de l’économie La Provence Alpes a donc récompensé les acteurs de l’économie des Alpes-de-Haute-Provence.

Nous sommes fiers et heureux d’avoir remporté le Trophée de l’Economie pour le développement durable ! 

« Il a fait le pari de s’installer là où personne n’allait et de parier sur un produit qui n’était pas développé. Si le tofu a aujourd’hui le vent en poupe, cela fait 28 ans que Joël Pichon en produit à Revest-du-Bion – avec la volonté de créer une activité en milieu rural car le site est peu éloigné des champs de culture de soja du Val de Durance et de la Drôme. « Ils sont à 200 km au maximum« .

Une donnée significative pour une entreprise qui en utilise 500 tonnes afin de le transformer en tofu.

La société Tossalia affiche ainsi 35 références de tofu, nature ou parfumé et d’autres légumineuses. Il y a un an, la gamme « Les légumineuses s’emmêlent » a vu le jour, à base de lentilles, de haricots rouges… De 2013 à 2017, la société Tossolia a connu une progression de plus de 20%. « Le chiffre d’affaires de 2018 devrait approcher les 4,3 millions. Nous vendons essentiellement en magasin bio ; nous avons un autre marché, celui de la restauration collective« . La société compte 35 salariés dont 25 associés à la Société coopérative et participative (Scop) – car depuis ses débuts, la société fonctionne ainsi. L’entreprise artisanale de produits alimentaires bio se veut engagée dans une démarche vertueuse d’économie d’énergie.

De nouveaux investissements sont prévus, avec du matériel japonais pour avoir de meilleurs rendements et de qualité dans le traitement du soja. « On extraira plus de nutriments de la graine, économiquement et écologiquement, c’est bien« . »

Article par La Provence, Lire l’intégralité

.

Joël Pichon, PDG de Tossolia, a été récompensé du trophée du Développement durable qu’il a reçu des mains de Laure Vial (CMA Paca) et Jean-François Gonidec (L’Occitane).

ipsum diam Phasellus pulvinar porta. vel,

Pin It on Pinterest

Share This